Comment siphonner de l’essence ? Les 3 meilleures méthodes

par | Fév 17, 2023 | VOITURE

Attention, ce tutoriel ne vous encourage pas à siphonner de l’essence dans des voitures ou véhicules qui ne vous appartiennent pas. L’idée ici est plutôt d’apprendre à pomper de l’essence dans un réservoir si vous souhaitez le changer d’endroit par exemple, ou si vous vous êtes tromper entre de l’essence et du gasoil.

Dans cet article, nous allons donc vous présenter les 3 meilleures méthodes pour siphonner un réservoir d’essence ou tout autre liquide.

Méthode 1 : siphonner en créant de la pression

siphonner réservoir pression

Vous allez découvrir ci-dessous la première méthode pour siphonner de l’essence facilement. C’est l’une des méthodes les plus simples à mettre en place, car elle demande peu de matériel et de temps.

Préparatif

La première étape consiste à trouver un moyen de pomper du carburant avec un bidon vide et un tuyau. Toutefois, cette méthode peut ne pas fonctionner avec les réservoirs d’essence équipés d’un clapet anti-retour spécial.

Tout d’abord, tu as besoin d’un bidon. N’importe quel bidon d’essence ordinaire fera l’affaire, pour autant qu’il soit suffisamment grand. Il est toutefois important que le bidon puisse être fermé, car les vapeurs d’essence sont nocives pour la santé. Il est donc déconseillé et dangereux de transporter de l’essence dans des récipients ouverts.

Ensuite, tu as besoin d’un tuyau transparent d’un diamètre de 2 cm. Si tu aspires l’essence dans un nouveau récipient à l’aide d’un tuyau, il est recommandé d’utiliser un tuyau transparent, car il est alors possible de voir si l’essence bouge. Avec cette méthode, il n’y a aucun risque que le carburant pénètre dans la bouche. Elle peut donc être réalisée “à l’aveugle”.

Tu as besoin de deux tuyaux de longueurs différentes :

  • un tuyau suffisamment long pour atteindre le réservoir d’essence assez profondément
  • un autre tuyau plus court qui arrive juste à l’intérieur du réservoir.

 Soit tu te procures deux tuyaux différents, soit tu coupes un tuyau long en conséquence. Dans ce cas, l’effet est le même.

L’aspiration de l’essence fonctionne à l’aide de la force de gravité, dès que le carburant commence à s’écouler dans le tuyau, l’essence continue à s’écouler d’elle-même. Toutefois, l’extrémité inférieure du tuyau doit toujours être plus basse que le réservoir. Le plus simple est donc de placer le réservoir directement sous le réservoir, sur le sol.

Ensuite, insère les deux tuyaux dans le réservoir. Introduis le tuyau le plus long dans le réservoir d’essence, mais laisse l’autre extrémité dans le bidon. L’extrémité du tuyau dans le réservoir d’essence doit être complètement immergée dans le carburant.

Pour le vérifier, tu peux souffler lentement et prudemment dans le tuyau et observer les bulles. Veille toutefois à ne pas inhaler de vapeurs toxiques. Introduis maintenant le tuyau court de quelques centimètres seulement dans le réservoir, les deux tuyaux doivent être côte à côte.

Ensuite, utilise un chiffon pour sceller l’ouverture du réservoir d’essence. Cette opération fonctionne parce que tu augmentes la pression d’air dans le réservoir, ce qui permet d’aspirer le carburant du réservoir vers le bidon. Il est essentiel que l’ouverture du réservoir soit bien scellée pour provoquer une plus grande pression. Utilise donc un chiffon bon marché et bouche l’ouverture autour des deux tuyaux. Si tu as des problèmes d’étanchéité, tu peux mouiller le chiffon.

Siphonner de l’essence grâce à la pression étape par étape

Lorsque tous les préparatifs sont terminés, tu peux commencer à pomper de l’air dans le tuyau le plus court. Vérifie que l’extrémité du tuyau le plus long est bien placée dans le bidon, puis souffle de l’air dans le tuyau le plus court, ce qui augmente la pression dans le réservoir. Soit tu souffles toi-même, mais fais attention à ne pas inhaler les vapeurs, soit tu utilises une pompe à air. L’augmentation de la pression permet à l’essence de s’échapper par le tuyau le plus long.

A lire :   Partez sur les routes : nos conseils pour aménager un van tout confort

Si des problèmes surviennent, vérifie que l’ouverture et les tuyaux sont bien étanches. Il ne devrait pas y avoir de fuite d’air.

Pendant que tu souffles dans le tuyau le plus court, tu devrais remarquer l’écoulement d’essence par le tuyau le plus long. Lorsque l’essence s’écoule sans bulles d’air dans le bidon, tu peux arrêter d’ajouter de l’air par le tuyau court. La gravité fait le reste du travail. Dès que le bidon est plein, bouche l’ouverture du tuyau le plus long avec ton pouce et soulève le tuyau en l’air. Dès que tu enlèves le pouce, le carburant reflue dans le réservoir.

Si l’essence ne reflue pas d’elle-même, vérifie que le tuyau court n’est pas bloqué ; si nécessaire, tu peux aussi ouvrir le bouchon du réservoir. L’air doit pouvoir s’échapper pour laisser la place à l’essence.

Félicitations ! Tu as réussi à le faire. Pour finir, retire les deux tuyaux et ferme le réservoir et le bidon.

Méthode 2 : Utiliser une pompe d’aspiration d’huile

siphonner réservoir avec une pompe

Au cas où tu ne voudrais pas improviser, tu peux aussi acheter une pompe d’aspiration d’huile. Tu peux déjà acheter ces pompes d’aspiration pour 10 euros. Il existe une multitude de tailles et de formes. Certaines doivent être actionnées manuellement, d’autres fonctionnent de manière entièrement automatique. Mais toutes fonctionnent de la même manière. Une pompe se trouve au milieu du tuyau, elle provoque un effet d’aspiration qui pousse le carburant d’une extrémité du tuyau vers l’autre.

Cette méthode te permet d’aspirer l’essence facilement et en toute sécurité. Tu ne te saliras pas les mains et tu ne t’exposeras pas aux vapeurs.

Préparatif

Ici aussi, place un bidon sur le sol, en dessous du réservoir, et insère une extrémité du tuyau dans le bidon et l’autre dans le réservoir. Ici aussi, c’est la gravité qui fait le plus gros du travail, il est donc très important que le bidon soit plus bas que le réservoir.

Il est important de savoir que les pompes à essence ont une entrée et une sortie pour le carburant. Il faut veiller à ce que la bonne extrémité du tuyau soit introduite dans le bon réservoir. Si tu inverses les sens, seul de l’air sera pompé dans le réservoir.

Siphonner avec une pompe d’aspiration étape par étape

pomper réservoir pompe à huile

Comme il existe différentes variantes de pompes d’amorçage, la procédure peut varier légèrement. Pour une pompe manuelle, tu devras probablement appuyer sur un soufflet ou un piston. Dans le cas d’une pompe automatique, il te suffit probablement d’actionner un interrupteur.

Si tu as pompé suffisamment de carburant, soulève l’extrémité du tuyau ou le bidon au-dessus du niveau du réservoir. L’essence devrait ainsi refluer dans le tuyau. Si tu utilises une pompe automatique, désactive-la par précaution.

Dès que le tuyau est vide, tu peux retirer la pompe du réservoir.

Félicitations ! Tu as terminé. Ferme le réservoir et le bidon, démonte la pompe et range-la en lieu sûr.

Idéalement, tu devrais nettoyer la pompe après l’avoir utilisée. Pour ce faire, lis attentivement le mode d’emploi afin d’obtenir plus d’informations. Il suffit souvent de faire couler de l’eau savonneuse à travers la pompe et de la sécher ensuite à l’air libre.

Voici ce à quoi il faut faire attention en pompant de l’essence

Quelle que soit la méthode que tu souhaites utiliser, les précautions suivantes s’appliquent à toutes les méthodes :

  • Il ne doit pas y avoir de feu ouvert à proximité !
  • Selon l’outil utilisé, il faut disposer d’un récipient de taille appropriée.
  • L’essence ne doit pas se répandre sur le sol et s’infiltrer dans la terre. Les infractions sont passibles de lourdes amendes !

Méthode 3 : Aspirer l’essence avec la bouche

aspirer essence avec la bouche

Cette méthode n’est clairement pas recommandée. Il existe un risque aigu d’intoxication à l’essence. L’essence est composée de nombreux éléments chimiques qui sont toxiques pour l’homme. L’ingestion d’essence ou l’inhalation des vapeurs peut entraîner de nombreux symptômes différents, parfois mortels. Les irritations locales, les problèmes respiratoires, les maux d’estomac, les nausées, la perte de la vue, la somnolence et les troubles cognitifs ne sont qu’une partie des nombreux symptômes. Si tu décides néanmoins d’utiliser cette méthode, prends toutes les précautions nécessaires pour ne pas inhaler ou avaler les vapeurs.

A lire :   Les avantages et les inconvénients des véhicules hybrides

Si tu as été exposé à de l’essence et que des symptômes apparaissent, appelle immédiatement les urgences ou un centre local d’information sur les intoxications.

Préparatif

Là encore, tu auras besoin d’un tuyau d’un diamètre de 2 cm et d’un bidon. Tu auras également besoin d’un long tuyau, mais un tuyau transparent est extrêmement important. Tu dois pouvoir voir l’essence pour éviter de l’avaler.

Introduis maintenant une extrémité du tuyau dans le réservoir. L’extrémité doit être introduite dans le réservoir jusqu’à ce qu’elle se trouve juste en dessous de la surface de l’essence. Là aussi, tu peux souffler dans le tuyau et observer les bulles. Ici aussi, tu dois faire attention à ne pas inhaler de vapeurs.

Place le bidon sur le sol, à côté du véhicule. Mets maintenant l’extrémité libre du tuyau dans ta bouche et crée un effet d’aspiration avec ta bouche. Lorsque l’essence s’écoule librement, la force d’attraction terrestre fait le reste. Fais attention à ne pas avaler l’essence et à ne pas inhaler les vapeurs d’essence. Respire uniquement par le nez dès que le tuyau se trouve dans ta bouche et surveille attentivement l’essence dans le tuyau.

Aspirer de l’essence avec sa bouche étape par étape

Juste avant que l’essence n’arrive à ta bouche, écrase le tuyau. Dès que tu aspires l’air contenu dans le tuyau, l’essence s’écoule très rapidement, garde donc ta main à portée de main pour pouvoir arrêter l’écoulement à temps. Tu pourras ainsi éviter que l’essence ne pénètre dans ta bouche.

Pour minimiser le risque d’inhalation des vapeurs toxiques, essaie de n’aspirer qu’avec la bouche. Dès que l’essence commence à couler, elle s’accélère, fais donc attention. Juste avant que l’essence n’arrive dans ta bouche, comprime fermement le tuyau et retire le tuyau de ta bouche.

Les bulles d’air constituent un obstacle fréquent lors du pompage de l’essence. Si tu les remarques, relâche la pression sur le tuyau et réessaie.

Introduis l’extrémité libre du tuyau dans le bidon. Le carburant devrait maintenant s’écouler de lui-même dans le bidon. À partir de maintenant, la gravité travaille pour toi. Surveille le flux d’essence et veille à ce que la vitesse d’écoulement reste constante.

Si le bidon est plein, retire le tuyau. Le flux d’essence est ainsi interrompu et le carburant restant peut s’écouler en toute sécurité dans le bidon. Pense à l’essence dans le tuyau avant de retirer le tuyau du réservoir, afin d’éviter tout débordement.

Tu peux aussi fermer l’extrémité libre du tuyau et le soulever au-dessus du niveau du réservoir, de manière à ce que l’essence restante puisse s’écouler dans le réservoir. Tu peux aussi soulever le bidon, l’effet est le même.

Enfin, retire le tuyau du bidon et ferme-le. Ferme également le réservoir pour éviter que les vapeurs ne s’échappent.

Voila, vous connaissez désormais les meilleures techniques pour siphonner de l’essence dans un réservoir. Veillez tout de même à rester très vigilant sur l’utilisation de certaines techniques, notamment l’aspiration par la bouche qui comporte de nombreux risques.

erwan lemetayer auteur automobilite avenir

A propos de l’auteur, Erwan Lemetayer

En savoir plus sur l’auteur

Erwan Lemetayer est chef mécanicien dans un garage automobilte à Toulouse. C’est également un grand passionné d’automobile en tout genre. Il possède 2 motos dont une archive mais également plusieurs engins à moteurs originales ( quad, quadricycle,ect..)

Il possède donc une très bonne expérience dans la mécanique et l’entretien de véhicule en tout genre

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut