5 astuces pour réussir le controle technique anti pollution sur sa voiture

par | Mar 15, 2024 | VOITURE

Le contrôle technique est une étape obligatoire pour tous les véhicules de plus de 4 ans. Il permet de vérifier l’état général du véhicule et de s’assurer qu’il ne représente pas un danger pour les usagers de la route. Parmi les points de contrôle les plus importants, on retrouve la pollution émise par le véhicule.

En effet, les véhicules polluants peuvent être refusés au contrôle technique. Heureusement, il existe des astuces pour réduire la pollution de son véhicule et passer le contrôle technique en toute sérénité. Dans cet article, nous allons vous donner 5 astuces anti-pollution pour réussir votre contrôle technique.

AstuceDescriptionAvantages
Ajouter un additif chimiqueAjouter un additif chimique au carburant pour améliorer la combustion et réduire les émissions de gaz polluants.Réduction des émissions de gaz polluants, amélioration des performances du moteur.
Nettoyer les injecteursNettoyer régulièrement les injecteurs pour éviter l’encrassement et améliorer la combustion du carburant.Réduction des émissions de gaz polluants, amélioration des performances du moteur.
Entretenir les filtresEntretenir régulièrement les filtres à air et à carburant pour éviter l’encrassement et améliorer la combustion du carburant.Réduction des émissions de gaz polluants, amélioration des performances du moteur.
Effectuer un décalaminageEffectuer un décalaminage pour retirer les dépôts de calamine qui se sont accumulés dans le moteur et améliorer la combustion du carburant.Réduction des émissions de gaz polluants, amélioration des performances du moteur, prolongation de la durée de vie du moteur.
Effectuer un diagnostic pré-contrôle techniqueEffectuer un diagnostic pré-contrôle technique pour identifier les éventuels problèmes techniques et les défauts qui pourraient entraîner une contre-visite lors du contrôle technique.Économie de temps et d’argent, sécurité routière, valeur de revente.

Qu’est-ce que le contrôle anti-pollution lors du contrôle technique ?

Le contrôle anti-pollution est un élément clé du contrôle technique, qui permet de vérifier que les émissions de gaz polluants du véhicule sont conformes aux normes environnementales en vigueur. Les gaz polluants les plus couramment contrôlés sont le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de carbone (CO2), les hydrocarbures imbrûlés (HC), les oxydes d’azote (NOx) et les particules fines.

Lors du contrôle technique, le véhicule est soumis à un test de pollution sur un banc d’essai. Le moteur est accéléré à différents régimes pour simuler les conditions de conduite réelles, tandis que les émissions de gaz polluants sont mesurées à l’aide d’un analyseur de gaz.

Si les émissions de gaz polluants du véhicule dépassent les normes autorisées, celui-ci sera recalé au contrôle technique. Il est donc important de faire vérifier régulièrement le niveau de pollution de son véhicule et d’effectuer les réparations nécessaires pour se conformer aux normes en vigueur.

Astuce n°1 : Ajouter un additif au carburant pour réduire la pollution

Les additifs chimiques sont des produits qui peuvent être ajoutés au carburant ou à l’huile moteur pour améliorer les performances du moteur et réduire les émissions de gaz polluants. Il existe différents types d’additifs chimiques sur le marché, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients.

Pour ajouter un additif chimique à votre véhicule, suivez ces étapes simples :

  1. Choisissez l’additif chimique adapté à votre véhicule : Il existe des additifs pour l’essence et des additifs pour le diesel. Assurez-vous de choisir le bon produit pour votre véhicule.
  2. Respectez les dosages recommandés : Les additifs chimiques doivent être utilisés en respectant les dosages recommandés par le fabricant. Une utilisation excessive peut endommager le moteur de votre véhicule.
  3. Ajoutez l’additif chimique au carburant ou à l’huile moteur : Selon le type d’additif que vous avez choisi, vous pouvez l’ajouter directement dans le réservoir de carburant ou dans le réservoir d’huile moteur. Suivez les instructions du fabricant pour une utilisation optimale.
  4. Conduisez votre véhicule normalement : Après avoir ajouté l’additif chimique, conduisez votre véhicule normalement. Les effets bénéfiques de l’additif devraient se faire sentir après quelques kilomètres.
A lire :   5 bonnes raisons d’opter pour la Citroën AMI

Il est important de noter que les additifs chimiques ne doivent pas être utilisés comme une solution miracle pour réduire la pollution de son véhicule. Ils doivent être utilisés en complément d’une maintenance régulière du véhicule et d’une conduite responsable.

Cet article peut vous intéresser : peut-on rouler avec le voyant anti pollution allumé ?

Astuce n°2 : Nettoyer régulièrement les injecteurs pour réduire la pollution

Les injecteurs sont des pièces essentielles du moteur qui permettent d’injecter le carburant dans la chambre de combustion. Avec le temps, les injecteurs peuvent s’encrasser et perdre en efficacité, ce qui peut entraîner une augmentation des émissions de gaz polluants.

Le nettoyage des injecteurs permet de retirer les dépôts qui se sont accumulés à l’intérieur et de restaurer leur fonctionnement optimal. Lorsque les injecteurs sont propres, le carburant est pulvérisé de manière plus uniforme et plus efficace, ce qui permet une combustion plus complète et donc une réduction des émissions de gaz polluants.

Il existe différentes méthodes pour nettoyer les injecteurs, notamment :

  • Le nettoyage à l’aide d’un produit nettoyant spécialisé : Il existe des produits nettoyants pour injecteurs qui peuvent être ajoutés directement dans le réservoir de carburant. Ces produits permettent de dissoudre les dépôts qui se sont accumulés à l’intérieur des injecteurs.
  • Le nettoyage par ultrasons : Cette méthode consiste à retirer les injecteurs du moteur et à les plonger dans un bain d’ultrasons pour retirer les dépôts.
  • Le nettoyage par démontage et nettoyage manuel : Cette méthode consiste à démonter les injecteurs et à les nettoyer manuellement à l’aide d’outils spécialisés.

Il est recommandé de faire nettoyer les injecteurs de son véhicule tous les 30 000 à 50 000 kilomètres, en fonction de l’utilisation du véhicule et des recommandations du constructeur.

Astuce n°3 : Entretenir les filtres pour réduire la pollution

Les filtres sont des éléments essentiels du système de filtration du moteur qui permettent de retenir les particules et les impuretés présentes dans l’air et le carburant. Lorsque les filtres sont encrassés ou obstrués, le moteur doit travailler plus dur pour fonctionner correctement, ce qui peut entraîner une augmentation des émissions de gaz polluants.

Pour entretenir les filtres de son véhicule et réduire la pollution, il est recommandé de suivre ces étapes :

  1. Vérifiez régulièrement l’état des filtres : Les filtres doivent être vérifiés régulièrement pour s’assurer qu’ils ne sont pas encrassés ou obstrués. Le filtre à air doit être vérifié tous les 15 000 à 30 000 kilomètres, tandis que le filtre à carburant doit être vérifié tous les 30 000 à 60 000 kilomètres.
  2. Remplacez les filtres lorsque cela est nécessaire : Lorsque les filtres sont encrassés ou obstrués, ils doivent être remplacés. Il est recommandé de suivre les recommandations du constructeur pour le remplacement des filtres.
  3. Utilisez des filtres de qualité : Les filtres de qualité supérieure peuvent retenir plus de particules et d’impuretés que les filtres de qualité inférieure. Il est donc recommandé d’utiliser des filtres de qualité pour réduire la pollution de son véhicule.
  4. Évitez de conduire dans des conditions extrêmes : Conduire dans des conditions extrêmes, comme des températures élevées ou des routes poussiéreuses, peut encrasser les filtres plus rapidement. Il est donc recommandé d’éviter de conduire dans ces conditions lorsque cela est possible.
A lire :   Les 9 meilleures voitures électriques avec traction intégrale

Astuce n°4 : Effectuer un décalaminage pour réduire la pollution

Le décalaminage est un processus qui permet de retirer les dépôts de calamine qui se sont accumulés dans le moteur d’un véhicule. La calamine est un résidu qui se forme lors de la combustion du carburant et qui peut obstruer les injecteurs, les soupapes et d’autres éléments du moteur. Lorsque le moteur est encrassé, il doit travailler plus dur pour fonctionner correctement, ce qui peut entraîner une augmentation des émissions de gaz polluants.

Le décalaminage peut être effectué à l’aide de différentes méthodes, notamment :

  • Le décalaminage à l’hydrogène : Cette méthode consiste à injecter de l’hydrogène dans le moteur pour décoller les dépôts de calamine.
  • Le décalaminage par nettoyage à l’eau : Cette méthode consiste à injecter de l’eau dans le moteur pour décoller les dépôts de calamine.
  • Le décalaminage chimique : Cette méthode consiste à ajouter un produit chimique dans le carburant pour décoller les dépôts de calamine.

Le décalaminage peut aider à réduire la pollution de plusieurs façons :

  • Amélioration de la combustion : Lorsque le moteur est débarrassé des dépôts de calamine, la combustion du carburant est plus complète et plus efficace, ce qui réduit les émissions de gaz polluants.
  • Réduction de la consommation de carburant : Lorsque le moteur est propre, il fonctionne plus efficacement et consomme moins de carburant, ce qui réduit les émissions de gaz polluants.
  • Augmentation de la durée de vie du moteur : Le décalaminage permet de prolonger la durée de vie du moteur en réduisant l’usure et en prévenant les pannes.

Astuce n°5 : Effectuer un diagnostic pré-contrôle technique pour anticiper les problèmes de pollution

Le contrôle technique est un examen obligatoire qui permet de vérifier l’état général d’un véhicule et de s’assurer qu’il respecte les normes environnementales en vigueur. Cependant, il est possible d’anticiper les problèmes de pollution en effectuant un diagnostic pré-contrôle technique.

Le diagnostic pré-contrôle technique consiste à effectuer une vérification complète du véhicule pour identifier les éventuels problèmes techniques et les défauts qui pourraient entraîner une contre-visite lors du contrôle technique. Cette vérification comprend généralement une analyse des émissions de gaz polluants.

En effectuant un diagnostic pré-contrôle technique, il est possible d’identifier les problèmes de pollution avant qu’ils ne deviennent trop importants et de prendre les mesures nécessaires pour les corriger. Cela permet de réduire les émissions de gaz polluants et d’éviter une contre-visite lors du contrôle technique.

Le diagnostic pré-contrôle technique présente également d’autres avantages, tels que :

  • Économie de temps et d’argent : En identifiant les problèmes techniques avant le contrôle technique, il est possible de les réparer à l’avance et d’éviter une contre-visite, ce qui permet d’économiser du temps et de l’argent.
  • Sécurité routière : Le diagnostic pré-contrôle technique permet de vérifier l’état général du véhicule et d’identifier les éventuels problèmes de sécurité, ce qui permet de rouler en toute sécurité.
  • Valeur de revente : Un véhicule bien entretenu et en bon état a généralement une valeur de revente plus élevée qu’un véhicule mal entretenu.

En appliquant nos astuces anti-pollution pour le contrôle technique, vous augmentez vos chances de réussir cet examen indispensable sans encombre. Une fois que vous avez optimisé votre véhicule pour qu’il respecte les normes environnementales, il est important de planifier et de budgétiser l’étape suivante. Pour cela, découvrez combien coûte un contrôle technique de voiture. Cet article vous fournira toutes les informations nécessaires pour anticiper les dépenses associées et éviter les surprises, vous permettant ainsi de gérer au mieux votre budget automobile.

erwan lemetayer auteur automobilite avenir

A propos de l’auteur, Erwan Lemetayer

En savoir plus sur l’auteur

Erwan Lemetayer est chef mécanicien dans un garage automobilte à Toulouse. C’est également un grand passionné d’automobile en tout genre. Il possède 2 motos dont une archive mais également plusieurs engins à moteurs originales ( quad, quadricycle,ect..)

Il possède donc une très bonne expérience dans la mécanique et l’entretien de véhicule en tout genre

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut