Automobilité & Avenir : Construisons ensemble l'avenir de notre mobilité !
Réseaux sociaux
Retrouvez-nous sur
Facebook Twitter
S'inscrire à la lettre d'information
et recevoir toute l'actualité par email

La presse en parle

Les thématiques

Nous contacter

Automobilité & Avenir
contact@automobilite-avenir.fr

Agence de Presse
Florence Gillier Communication
Valérie Hackenheimer
01 41 18 85 63
valerieh@fgcom.fr

 

Pourquoi certains seniors veulent participer à des ateliers de révision du code de la route ?

Pourquoi certains seniors veulent participer à des ateliers de révision du code de la route ?

11 octobre 2013 | Sociologie - Société

En France huit millions d’automobilistes ont plus de 65 ans, ce qui représente plus de 20% des conducteurs français.

Certains d’entre eux conduisent depuis 50 ans ou plus et veulent se tenir au courant des changements en matière de code la route, alors qu’en France aucune obligation n’existe en ce domaine.

En juin dernier, une proposition de loi du sénateur Yves Détraigne, visant à instaurer une visite médicale obligatoire pour les conducteurs seniors, avait été renvoyée à la commission des lois.

Depuis, un sondage récent effectué par l’IFOP à la demande de MMA révèle que 77% des sondés seraient favorables à un examen médical obligatoire pour les conducteurs à partir de 65 ans.

58% des sondés favorables à cette mesure estiment que cet avis ne doit être que consultatif. En revanche, 42% aimeraient qu’il permette de retirer immédiatement le permis si l’incapacité à conduire du conducteur été avérée.

83% de ces sondés sont également favorables à des révisions périodiques du code de la route.

De leur côté, de nombreux seniors qui ne veulent pas renoncer à leur autonomie de déplacement et pour lesquels la conduite est un gage de mobilité, ont pris l’initiative de se rendre d’eux-mêmes à des stages de révision du code la route afin de vérifier qu’ils interprètent toujours correctement les différents panneaux, et nouvelles infrastructures.

Certains conseils généraux ont même organisé gratuitement des stages de ce type.

De plus, les chiffres montrent que la clientèle des seniors représente 16% de la population et que seulement 9% d’entre eux sont impliqués dans des accidents de la route. Et encore provoquent-ils moins d’accidents qu’ils n’en sont victimes. Ils respectent bien mieux que les jeunes les règles en matière de limitations de vitesse et de consommation d’alcool.

En matière de conduite près de 13 pays d’Europe demandent un contrôle médical à partir d’un certain âge et la Suisse un examen de la vue à partir de 70 ans. Seuls 4 pays en plus de la France, délivrent aujourd’hui un permis de conduire valable sans limite de temps ou d’âge.

 

L’avis de A&A :

Les statistiques issues de pays dans lesquels une visite médicale est obligatoire pour les conducteurs âgés n’ont pas permis de mettre en avant une accidentalité moindre de ces conducteurs. Reste qu’une visite médicale de contrôle tous les cinq ans à partir de 65 ans permettrait, entre autres, de vérifier la vue de ces conducteurs. Un point crucial dans la mesure où l’on estime en France que plus d’un automobiliste sur dix de plus de 60 ans a une vision inférieure aux critères requis pour la conduite. Dans le pire des cas, ce contrôle pourrait s’effectuer tous les 15 ans lors du renouvellement du futur nouveau permis.

Réagir à cet article

Les derniers articles

Actualités le Mondial 2018 lance deux nouveaux événements

Actualités Véhicules autonomes et infrastructures : qui va payer ?

Actualités Du lundi au vendredi les européens passent en moyenne 9h35 à se déplacer

Blog Appel aux dons pour le Pérou : A&A soutient et relaie l'action de 14 étudiants !