Automobilité & Avenir : Construisons ensemble l'avenir de notre mobilité !
Réseaux sociaux
Retrouvez-nous sur
Facebook Twitter
S'inscrire à la lettre d'information
et recevoir toute l'actualité par email

La presse en parle

Les thématiques

Nous contacter

Automobilité & Avenir
contact@automobilite-avenir.fr

Agence de Presse
Florence Gillier Communication
Valérie Hackenheimer
01 41 18 85 63
valerieh@fgcom.fr

 

Pastilles écologiques : que penser du système ?

Pastilles écologiques : que penser du système ?

3 juin 2015 | Règlementation et mobilité

Laurent Hecquet et Matthieu Lesage invités respectivement de Wendy Bouchard dans Europe Midi et de Vincent Parizot et Christelle Rebière dans le débat de RTL midi pour parler du nouveau système de pastilles écologiques annoncé par le Ministère de l'ecologie et du développement durable dans le cadre de son plan pour la qualité de l'air.

 

 

Pour écouter l'intervention de Laurent Hecquet sur Europe 1 cliquer sur la flèche verte du lecteur ci-dessous

 

 

Pour écouter l'intervention de Matthieu Lesage sur RTL cliquer sur la flèche verte du lecture ci-dessous ou directeemnt sur l'image ci-dessous

 

L'Avis d'Automobilité & Avenir :

Faut-il systématiquement décrier toute proposition permettant de limiter la pollution dans les grandes agglomérations ? Ce n'est pas notre avis ! Il faut rester ouvert aux idées, même si elles ne semblent pas forcément adaptées. L’important et de parvenir à trouver des solutions efficaces.

Il est vrai que ce nouveau système de pastilles ne semble pas le plus simple, ni le plus facile à mettre en œuvre. De plus, son côté non obligatoire amène l'opinion publique à douter de la volonté politique de le voir aboutir. Pourtant, le souhait affiché de la ministre de ne pas s'inscrire dans une démarche punitive et contraignante mérite d'être souligné. Ségolène Royal essaie ainsi de répondre de façon constructive à la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui demande de façon pressante l’automatisation du système de circulation alternée pourtant particulièrement contraignant et surtout non efficace si l’on considère que les véhicules les plus polluants peuvent parfaitement continuer de circuler dès lors où ils ont la bonne plaque d’immatriculation.

En dehors de toute considération politique, les français sont globalement d'accord pour améliorer la qualité de l'air dans les grandes villes, et même s'il est certain que le transport n'est pas la source principale des émissions de particules fines, ils ne sont pas opposés à l’idée d’agir pour réduire l’impact de leur mobilité sur l’environnement. Toutefois cela doit se faire dans une pleine acceptabilité sociale et compréhension et c’est assurément sur ce point que les pouvoirs publics ont bien du mal à convaincre.

L’important pour Automobilité & Avenir, avant de chercher à contraindre, limiter, réprimer, voire interdire, est de travailler à des orientations qui doivent permettre aux français de préserver leur mobilité et leur autonomie tout en répondant aux obligations environnementales. 

Pour cela la priorité est d’agir sur le renouvellement du parc. A ce jour la moyenne d’âge du parc roulant est de 8,5 ans contre 5,5 ans en 1995 et le nombre de véhicules immatriculés avant 2000 représente 25 % des 32.5 millions de voitures particulières, soit 8 millions de véhicules concernés par les niveaux 5 et 6 du système des pastilles écologiques.

C’est pourquoi il est nécessaire que tout système de contrainte soit accompagné d’une incitation permettant de faciliter l’accession à un véhicule plus récent et moins polluant. Or les propositions actuelles sur ce point ne sont malheureusement pas ciblées. C’est pourquoi nous ne pouvons que rappeler notre proposition pour une prime adaptée à la réalité du marché des véhicules et des habitudes de consommation des français (voir notre dossier «Destruction des vieux véhicules polluants : il faut un système incitatif adapté aux réalités du marché et qui ne reproduise pas les erreurs du passé »).

De même il est nécessaire de permettre aux conducteurs de pouvoir maintenir l’efficience nominale de leur motorisation et particulièrement pour les véhicules diésels qui souffrent en silence (voir notre dossier « L’Eco-entretien : le remède prioritaire contre la pollution des véhicules »). La démarche Eco-diagnostic / Eco-entretien est une solution non contraignante et peu coûteuse, qui permet de responsabiliser les propriétaires de véhicules sur une maintenance performante pour limiter la consommation de carburant, les émissions polluantes mais aussi pour éviter des dépenses d’entretien élevées.

En conclusion, si la qualité de l’air dans les villes est une priorité, le gouvernement doit démontrer sa volonté d’agir avec la plus grande efficacité et non seulement pour l’image. Le système de pastilles verra-t-il vraiment le jour ? En tout cas il conviendra d’observer et d’analyser avec attention les quelques tentatives de mise en œuvre. 

Et pour conclure sur une note humoristique, considérant que le système des pastilles ne pourra fonctionner sans un système de contrôle particulièrement rapide et efficace, peut être est-ce là le moyen, pour le ministère du développement durable particulièrement sensible au recyclage, d’assurer celui des portiques de la fameuse Eco taxe.

 

qu'est-ce que le certificat qualité de l'air ? voir l'infographie sur le site du ministère

A LIRE / A ECOUTER / A VISIONNER SUR LE MEME THEME : (cliquer sur le titre souhaité)

Pollution automobilite : quelles solutions ?

Dossier : L’Eco Entretien : Le remède prioritaire contre la pollution des véhicules !

Pic de Pollution : des mesures non contraignantes sont possibles !

Pollution : La France étouffe

Alertes à la pollution : sommes-nous trop alarmistes ?

Circulation alternée en cas de pic de pollution : existe-t-il des orientations moins contraignantes, plus adaptées et plus acceptables ?

Destruction des vieux véhicules polluants : il faut un système incitatif adapté aux réalités du marché et qui ne reproduise pas les erreurs du passé.

Europe 1 dimanche soir - Grand Angle : les voitures françaises ont-elles raté le virage de l’écologie ?

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Les derniers articles

Actualités le Mondial 2018 lance deux nouveaux événements

Actualités Véhicules autonomes et infrastructures : qui va payer ?

Actualités Du lundi au vendredi les européens passent en moyenne 9h35 à se déplacer

Blog Appel aux dons pour le Pérou : A&A soutient et relaie l'action de 14 étudiants !