Automobilité & Avenir : Construisons ensemble l'avenir de notre mobilité !
Réseaux sociaux
Retrouvez-nous sur
Facebook Twitter
S'inscrire à la lettre d'information
et recevoir toute l'actualité par email

La presse en parle

Les thématiques

Nous contacter

Automobilité & Avenir
contact@automobilite-avenir.fr

Agence de Presse
Florence Gillier Communication
Valérie Hackenheimer
01 41 18 85 63
valerieh@fgcom.fr

 

Les nouvelles motorisations PSA hybrides électrique/diesel à la pointe de la technologie ?

Les nouvelles motorisations PSA hybrides électrique/diesel  à la pointe de la technologie ?

7 décembre 2013 | Technologies - Energies

En 2017 la gamme de diesels e-HDi de PSA n’affichera en moyenne que 95 g de CO2/km répondant avec trois ans d’avance aux spécifications de la norme Euro VI-2. Révélations détaillées.

Les nouvelles motorisations appartiendront à la famille DV-R  et un 1,5 l remplacera les actuels 1,4 et 1,6 l HDi. Sa sortie correspondra à l’avènement de la phase 6.2 de norme EuroVI et du nouveau cycle d’homologation WLTP (Wolrdwide harmonized Light vehicles Test Procedures ou procédures de tests mondiales harmonisées pour les véhicules légers).

Mais avant cela, le 1,6 l HDi répondra à la norme Euro VI  dès 2014 en devenant Blue HDi et en s’équipant d’un catalyseur de réduction SCR de réduction de NOx.

Reste que l’objectif des 95 gCo2/km se profile à l’horizon 2020. Mais PSA travaille déjà sur ce sujet avec son nouveau 1,5 l qui sera équipé d’une injection common rail fonctionnant entre 1 800 et 2 000 bars, ainsi que de pompes à eau et à huile débrayable, sans oublier le thermo management, ni un turbo à géométrie fixe ou variable, selon les versions.

Une version mild hybrid équipée du système Hybrid Eco (alterno-démarreur réversible permettant la récupération d’énergie au freinage et à l’accélération ainsi que son stockage dans une batterie lithium-Ion) verra le jour en 2017. Ce système permettra au véhicule de fonctionner en 100% électrique jusqu’à 20 km/h dans les phases de démarrage, tout en procurant un effet « booster » en phase d’accélération.

L’avis de A&A :

Ceux qui pensaient que les japonais et les allemands étaient les seuls à se préoccuper de véhicules éco-citoyens se trompaient. Les constructeurs français, et ici PSA, prouvent qu’ils travaillent dans le bon sens avec des solutions économiquement viables et pas réservées à des véhicules de haut de gamme.

 La « french touch » ? Ah non, ça c’est chez Renault !

Réagir à cet article

Les derniers articles

Actualités le Mondial 2018 lance deux nouveaux événements

Actualités Véhicules autonomes et infrastructures : qui va payer ?

Actualités Du lundi au vendredi les européens passent en moyenne 9h35 à se déplacer

Blog Appel aux dons pour le Pérou : A&A soutient et relaie l'action de 14 étudiants !