Automobilité & Avenir : Construisons ensemble l'avenir de notre mobilité !
Réseaux sociaux
Retrouvez-nous sur
Facebook Twitter
S'inscrire à la lettre d'information
et recevoir toute l'actualité par email

La presse en parle

Les thématiques

Nous contacter

Automobilité & Avenir
contact@automobilite-avenir.fr

Agence de Presse
Florence Gillier Communication
Valérie Hackenheimer
01 41 18 85 63
valerieh@fgcom.fr

 

Du lundi au vendredi les européens passent en moyenne 9h35 à se déplacer

Du lundi au vendredi les européens passent en moyenne 9h35 à se déplacer

26 avril 2017 | Sociologie - Société

Selon une enquête réalisée pour l'ASFA par IPSOS et The Boston Consulting Group, les Européens passent en moyenne près de 2h par jour à se déplacer en voiture, à pied, en transports en commun et en vélo. Ce qui représente un temps passé moyen de 9h35 par semaine (hors weekend). 

Il existe cependant de très fortes disparités en termes de durée de déplacement entre les différents pays au sein de l’UE, avec d’un côté les Français avec 7h12 et de l’autre les Grecs avec 13h02.

  • ALLEMAGNE 9h23 
  • BELGIQUE 7h58
  • ESPAGNE 9h35
  • FRANCE 7h12
  • GRÈCE 13h02                                               
  • IRLANDE 9h48
  • ITALIE 10h40
  • POLOGNE 9h53
  • PORTUGAL 8h11
  • SLOVAQUIE 10h08

 

Avec un taux de 65%, la voiture est le mode de transport numéro 1 pour tous les déplacements. Moyen incontournable pour les trajets quotidiens, elle l'est encore plus pour les habitants en zone rurale (70%) et à la périphérie des villes (67%).

 

Les Européens se déclarent globalement satisfaits du réseau routier (67%), mais ils expriment une forte insatisfaction à l’égard de la fluidité du trafic sur le réseau routier aux heures de pointe (58% de non satisfaits). Face à ces problèmes de fluidité du trafic, ils expriment de réelles critiques, notamment sur l’intermodalité et les transports en commun urbains (61%). Ils estiment également que les pouvoirs publics n'investissent pas assez dans les infrastructures de tranpsort. Les investissements font particulièrement défaut aux yeux des Italiens, des Grecs et des Slovaques.

 

Concernant les pistes d’amélioration, priorité doit etre donnée aux mesures améliorant l’intermodalité des modes de transport pour permettre de se déplacer plus facilement. Le développement des services digitaux est aussi considéré comme essentiel. Mais si les Européens se délcarent prêts à faire évoluer leurs comportements si les investissements nécessaires à leurs yeux sont réalisés (moins utiliser la voiture pour 66%) délaisser sa voiture reste néanmoins difficilement envisageable dans certains pays, en particulier en Allemagne.

 

Concernant le futur, c’est avant tout le développement des infrastructures intelligentes qui va le plus changer les choses en matière de mobilité (37%). Les européens sont ainsi persuadés que les innovations dans le domaine des véhicules et des nouvelles technologies vont bouleverser leurs modes de déplacement d’ici 15 ans. Ils prévoient de ne plus connaître de pannes ou d’accidents et de rouler dans des véhicules autonomes. Pour les deux tiers, ces innovations auront des conséquences positives sur leur vie de tous les jours (77%) et leur état d’esprit au cours de leurs déplacements aura changé (plus de bien- être, de bonne humeur, de plaisir et moins de fatigue et de stress).

 

 

 Pour télécharger l'enquête IPSOS BCG cliquer ici

 

 

 

 

Réagir à cet article

Les derniers articles

Blog Appel aux dons pour le Pérou : A&A soutient et relaie l'action de 14 étudiants !

Actualités Aide à l'achat d'un vélo électrique : Plus de 10 000 commandes enregistrées

Blog Economie solidaire ou business ?

Actualités Fourrières, radars, pv : tout est-il bon pour nous faire payer ?