Automobilité & Avenir : Construisons ensemble l'avenir de notre mobilité !
Réseaux sociaux
Retrouvez-nous sur
Facebook Twitter
S'inscrire à la lettre d'information
et recevoir toute l'actualité par email

La presse en parle

Les thématiques

Nous contacter

Automobilité & Avenir
contact@automobilite-avenir.fr

Agence de Presse
Florence Gillier Communication
Valérie Hackenheimer
01 41 18 85 63
valerieh@fgcom.fr

 

Débat Europe 1 sur le prix du permis de conduire

Débat Europe 1 sur le prix du permis de conduire

28 août 2013 | Sociologie - Société

Laurent Hecquet intervient lors du débat Europe 1 Midi sur le permis de conduire. Les thèmes abordés : les auto-écoles, le nombre d'heures, l'examen du permis de conduire, la boîte de vitesse automatique, les assurances.

 

 

pour écouter le débat cliquer ci-dessous :

Le problème n'est pas le prix de l'heure de formation qui peut différer de façon logique selon la zone géographique et les contraintes économiques du marché. Par contre, ce qui pose problème, c'est le temps de formation nécessaire pour obtenir son permis de conduire. Il est également anormal que le taux de réussite à l'examen ne soit que de 50 % et  qu'il faille autant de temps pour le repasser (plus de 60 jours durant lesquels le candidat doit poursuivre sa formation). Ce débat n'est pas nouveau car il ya dejà eu des réflexions sur le sujet au sein du ministère des transports il y a quelques années. Par contre aucun résultat n'est sorti car nous assistons en réalité à une vraie rivalité entre le secteur privé qui assure la formation (les auto-écoles) et l'aministration ou le secteur public qui délivre le permis (les inspecteurs). Il existe des solutions pour réduire le temps de formation, pour destresser l'examen et améliorer ce taux de réussite qui devrait être de plus de 90 %. Encore faut-il qu'il y ait une réelle volonté de les mettre en oeuvre. L'apprentissage de la conduite sur un véhicule à boite de vitesse automatique est une solution qui permet de baisser d'au moins 20 heures le temps d'apprentissage et d'augmenter considérablement les chances d'obtenir son permis. Et si cette démarche oblige à conduire un véhicule automatique par la suite, il existe une possibilité, après l'obtention du permis, de se former à l'apprentissage d'une boite de vitesse mécanique et d'en faire valider la bonne utilisation par un inspecteur qui ne remettra absolument pas en cause le permis de conduire déjà obtenu. Une technique totalement méconnue et pourtant très efficace. Et à tous ceux qui vont répondre que la boite mécanique est "un truc de personnes âgées ou d'incapable", il convient de préciser que de très nombreux professionnels de la route ont fait le choix du confort de la boite automatique, que les voitures de course sophistiquées sont bien souvent équipées d'une boite automatique, qu'aux Etats Unis les véhicules sont à boite automatique facilitant l'usage dès 16 ans, que les véhicules du futur seront tous équipés de boites robotisées ou automatiques, que les véhicules électriques n'ont plus de boite de vitesse..... Les mentalités doivent évoluer, et les contraintes budgétaires des ménages peuvent certainement y contribuer.

Réagir à cet article

Les derniers articles

Actualités le Mondial 2018 lance deux nouveaux événements

Actualités Véhicules autonomes et infrastructures : qui va payer ?

Actualités Du lundi au vendredi les européens passent en moyenne 9h35 à se déplacer

Blog Appel aux dons pour le Pérou : A&A soutient et relaie l'action de 14 étudiants !